Accueil

Notre mission
Le MLQ est un regroupement fondé en 1981, indépendant de toute affiliation à un parti, ouvert aux citoyennes et citoyens de toute croyance ou confession, qui partagent le même objectif fondamental, celui de la laïcisation complète de l’État et des institutions publiques du Québec. Ultimement, le MLQ veut contribuer à l’instauration au Québec d’une république démocratique laïque. Pour en savoir plus…

Le Mouvement laïque québécois mène une campagne visant à financer la défense de la Loi sur la laïcité et des droits des parents et des élèves. Avec un long procès prévu pour novembre et décembre 2020 et des opposants à la loi disposant eux d’importantes sources de financement, cette campagne de financement est vitale. N’hésitez pas à aller faire un don sur le site jedonne21.ca.
157 018.15$ ont été recueillis auprès de plus de 1940 donateurs au 5 avril 2021 sur un objectif de 200 000$. MERCI !


Pour mieux comprendre le jugement et les implications du jugement du 20 avril

Participez en ligne et gratuitement au panel virtuel organisé le mercredi 12 mai prochain, à compter de 14h, par le Société nationale de l’Estrie, avec les 5 experts suivants: M. Marc Chevrier, professeur de sciences politiques à l’UQÀM; Me Frédéric Bérard, chargé de cours à la Faculté de droit de l’Université de Montréal et codirecteur de l’Observatoire national en matière de droits linguistiques; Mrs Louis-Philippe Lampron et Patrick Taillon, professeurs à la Faculté de droit de l’Université Laval; et Me Guillaume Rousseau, professeur à la Faculté de Droit de l’Université de Sherbrooke. (6 mai 2021)


Le jugement Blanchard et les députés de l’Assemblée nationale

Au fond, le débat constitutionnel sur la laïcité se résume en peu de mots. Le Québec croit généralement que la liberté de conscience est plus importante que la liberté de religion et le Canada croit le contraire. L’État canadien n’est pas laïque, il est multiconfessionnel. Le Canada cherche à nous imposer son point de vue au moyen des juges et d’une constitution qu’il nous a imposés également. Nous étouffons au Canada. Le reste est secondaire. Lisez la suite de l’article d’André Binette, constitutionnaliste, paru dans lautjournal.info. (26 avril 2021)


L’égalité entre les femmes et les hommes, l’angle mort du juge Blanchard

Dans son jugement sur la validité de la Loi sur la laïcité de l’État (loi 21), le juge Blanchard écarte du revers de la main les arguments de Pour les droits des femmes du Québec (PDF Québec) présentés par Me Christiane Pelchat, ancienne présidente du Conseil du statut de la femme, en ce qui concerne l’importance de la loi pour l’égalité entre les sexes. Il conclut « à la très faible utilité de la preuve de PDF ». Vraiment? Lisez la suite de l’article de Marie-Claude Girard, retraitée de la Commission canadienne des droits de la personne, paru sur le site du devoir.com. (24 avril 2021)


Loi sur la laïcité de l’État: un jugement écrit d’avance

Pour le juge Marc-André Blanchard, qui vient de rendre son jugement relativement à la Loi sur la laïcité de l’État, exiger des enseignantes qu’elles n’affichent pas de signes religieux pendant leurs heures de travail porterait atteinte à « l’âme et à l’essence même de leur personne » et reviendrait à nier le « fondement même de leur être » (paragraphe [1095]). Avons-nous procédé à la déconfessionnalisation des commissions scolaires pour en arriver là ? Lisez la suite de l’article de Nadia El-Mabrouk et François Dugré, parents témoins lors du procès de la loi 21 en Cour Supérieure, paru sur le site de lapresseplus.ca. (21 avril 2021)


Communiqué du Rassemblement pour la laïcité

Lisez le communiqué de presse du RPL, par Claude Kamal Codsi, président du RPL. (20 avril 2021)


Déclaration du Mlq sur le procès contre la loi sur la laïcité

Lisez la déclaration de Daniel Baril , président du Mlq. Pour une analyse plus complète du jugement, écouter l’entrevue de Me Guillaume Rousseau, l’un des deux avocats du Mouvement laïque québécois, accordée à Mario Dumont: «Le juge avait une oreille plus attentive d’un côté que de l’autre». (24 avril 2021)


Le jugement sur la validité de la Loi sur la laïcité de l’État

Le jugement du juge Marc-André Blanchard rendu dans le procès contre la loi sur la laïcité. (20 avril 2021)


Les rapports des experts du Mlq

Les professeurs Jacques Beauchemin et Georges-Auguste Legault, ont accepté de fournir gracieusement leurs services professionnels et produire des rapports d’experts pour éclairer le tribunal sur les enjeux auxquels sont confrontés les parents dans l’exercice de leurs droits d’assumer l’éducation morale de leurs enfants à l’école publique. ​Les deux experts du MLQ ont longuement témoigné de même qu’ils ont été contre-interrogés sur l’évolution du système d’éducation depuis le Rapport Parent, sur l’impact du port des signes religieux par les enseignants et sur les exigences professionnelles des enseignants à l’école publique laïque. ​Il est certain que les éléments de preuve apportés par nos experts au procès étaient déterminants dans la défense de la validité de la Loi d’autant plus que le Procureur général du Québec n’a apporté aucune preuve factuelle ou d’expert sur l’impact du port des signes religieux par le personnel enseignant à l’école publique, un élément clé de la contestation de la Loi. Le professeur Jacques Beauchemin de l’UQAM, est spécialiste en sociologie du Québec et en éthique sociale avec un parcours académique impressionnant, qui a expliqué au tribunal le parcours du Québec en matière d’éducation depuis la réforme du Rapport Parent pour aboutir à l’adoption de la Loi sur la laïcité de l’État dont l’objet est finalement de mettre un terme aux tensions sociales à l’école publique ou de les empêcher. Le professeur Georges-Auguste Legault de l’Université de Sherbrooke, spécialiste en éthique professionnelle, avec un parcours académique aussi impressionnant, a expliqué au tribunal le cadre de référence de l’éthique professionnelle pour le corps enseignant à l’école primaire et secondaire. Il a fait le portrait du rôle de l’enseignant marqué par une relation de confiance qui doit exister avec les élèves et les parents. Le rapport de Georges-Auguste Legault et celui de Jacques Beauchemin . (24 mars 2021)


De quelques contradictions de Gérard Bouchard

Réplique du président du MLQ Daniel Baril à la lettre de Gérard Bouchard publiée dans Le Devoir le 13 février dernier. « Cher Monsieur Bouchard, Chaque fois que je vous lis, j’ai peine à vous suivre tellement vos contradictions deviennent autant d’éléphants dans la pièce. C’est encore le cas avec votre texte du 13 février dans Le Devoir. Je m’en tiendrai ici à vos propos sur la laïcité. Vous dites que la Loi sur la laïcité de l’État « brime un droit sans justification suffisante et, en dressant des minorités contre la majorité, elle compromet l’intégration collective ». Pour lire la suite de cette réplique (18 février 2021)


Commémoration du 15 février 19h du Rassemblement pour un pays souverain

… Également nous décernerons le Grand Prix de la laïcité du Rassemblement pour un pays souverain à monsieur Guillaume Rousseau, procureur dans la défense de la Loi 21 au procès en invalidation qu’ont intenté les opposants à cette Loi. L’adresse au lauréat sera faite par le président de la Société nationale de l’Estrie, monsieur Étienne-Alexis Boucher. Pour lire tout le communiqué du RPS (11 février 2021)


Prix Condorcet-Dessaulles 2020: Honneurs aux défenseurs de la Loi sur la laïcité

Communiqué du Mlq (2 février 2021)


L’inquiétante intolérance de la nouvelle commissaire antiracisme

Le rôle de choisir une personne chargée de faire reculer le racisme, bien réel et vécu à Montréal n’est pas chose facile. Informé des objections qui pouvaient être faites à l’endroit de la commissaire désignée, Bochra Manaï, un des porte-parole de la mairesse a indiqué que «la Ville ne peut pas, légalement ou moralement, rejeter un candidat qualifié sur la base de ses positions ou emplois passés.» Pour lire la suite de la lettre publiée par 42 signataires, dans journaldemontreal.com. (21 janvier 2021)


Réformer le cours d’ECR : de quelle façon?

Entrevue avec Nadia El-Mabrouk, militante pour la laïcité : Une femme voilée à la télévision canadienne et la réforme du cours d’Éthique et Culture religieuse. Pour écouter l’entrevue de Nadia El-Mabrouk par Richard Martineau, sur qub.radio. (20 janvier 2021)


Éthique et culture religieuse: rétablir le dialogue démocratique

De l’affaire Lieutenant-Duval jusqu’à l’effacement des suggestions littéraires du premier ministre par l’Association des libraires du Québec, en passant par les nombreuses dénonciations de professeurs pour propos jugés offensants, sans parler du dialogue de sourds qui prévaut dans le dossier de la laïcité où accusations et procès d’intention sont devenus la norme, l’année 2020 n’aura pas été un modèle en matière de liberté d’expression et de débat social ouvert et constructif. Comment rétablir la conversation démocratique souhaitée? S’il y a un dossier dans lequel cette question doit prévaloir, c’est bien celui de l’élaboration de la nouvelle mouture du cours d’Éthique et culture religieuse (ÉCR), envisagé comme un cours de citoyenneté, dont l’implantation est prévue pour septembre 2022. Pour lire la suite de l’ article de Nadia El-Mabrouk, dans journaldemontreal.com. (19 janvier 2021)

Le dossier de la revue Argument.


La lettre au Devoir que vous ne lirez pas

Monsieur le directeur, Le Mouvement laïque québécois tient à vous faire part du profond mécontentement de ses membres face à la façon dont Le Devoir a couvert le procès contre la Loi sur la laïcité de l’État. Il serait plus exact de dire face à la façon dont Le Devoir n’a pas couvert ce procès, tellement les faits saillants ont été ignorés par le journal qui n’y a affecté aucun de ses journalistes. Les articles qui en ont traité se sont avérés pour leur part très partiels, voire nettement partiaux. Pour lire la suite de la lettre de Daniel Baril, vice-président du Mlq. (13 janvier 2021)


Actualités 2020


Actualités 2019


Actualités 2018


Actualités 2017


Actualités 2016