Accueil : actualités en 2024

Discours haineux: les Canadiens souhaitent
annuler l’exemption religieuse

Les Canadiens, et encore plus les Québécois, sont largement d’accord avec l’idée de retirer un article de loi qui admet une exemption au discours haineux pourvu qu’il soit prononcé dans un contexte religieux. Cette proposition, déposée sous forme de projet de loi par le chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet, reçoit l’appui de 66% des Canadiens et de 75% des Québécois, selon un sondage Léger publié mardi. Pour lire la suite de l’article de Raphaël Pirro, sur lejournaldemonreal.com (21 février 2024)


Laïcité, deuxième tour

Il est formidable, ce délai de cinq ans. Il y a des contraintes comme ça, qui nous semblent excessives au premier abord, mais qui nous rendent service à l’usage. Cinq ans, c’est le délai après lequel les législateurs, comme les nôtres à l’Assemblée nationale, doivent décider s’ils renouvellent ou non la disposition de dérogation. Celle qu’ils ont attachée à une loi pour dire aux juges : «Pas touche. Nous avons décidé qu’en ce cas précis, les élus, plutôt que les juges, vont rendre un arbitrage entre les droits individuels et les droits collectifs.» Pour lire la suite de la chronique de Jean-François Lisée, sur ledevoir.com (21 février 2024)


Qu’est-ce qui motive le Conseil de la magistrature du Québec?

Le Conseil de la magistrature du Québec a comparu, cette semaine, devant la Cour supérieure du Québec pour contester la demande de Droits collectifs Québec (DCQ) et du Mouvement laïque québécois (MLQ) qui l’intime d’établir des règles traduisant les exigences de la Loi sur la laïcité de l’État (loi 21). Pour lire la suite de l’article d’opinion de Marie-Claude Girard, sur ledevoir.com (16 février 2024)


Le tabou de la laïcité fiscale

L’émission Enquête de Radio-Canada mettait récemment en lumière le fait que si les organisations religieuses manquent de plus en plus de fidèles, elles ne manquent pas d’argent. À elles seules, les congrégations qui ont fait l’objet du reportage d’Enquête auraient pour près d’un milliard de dollars d’actifs⁠. Pour lire la suite de l’article de Maxime Pedneaud-Jobin, sur lapresse.ca (15 février 2024)


Prix Condorcet-Dessaulles 2023

Communiqué aux médias
Vidéo de la cérémonie à télécharger.
La cérémonie

Récipiendaires du Prix Condorcet-Dessaulles 2023

Le Mouvement laïque québécois procèdera à la remise du prix Condorcet-Dessaulles 2023 le jeudi 8 février 2024 à 13 h au restaurant L’Atelier à Québec.
Les récipiendaires du prix, les députés de l’Assemblée nationale du Québec, messieurs Joël Arseneau, Pascal Bérubé et Paul Saint-Pierre Plamondon seront présents pour recevoir les honneurs et prendre la parole. (7 février 2024).

Le Mouvement laïque québécois vous invite à la remise du Prix Condorcet-Dessaulles 2023 dans le cadre d’une cérémonie qui aura lieu dans la Capitale-Nationale, le 8 février prochain à 13 h. Cette année, le prix est décerné à trois personnalités publiques dont l’identité sera dévoilée lors de la remise du prix. Institué en 1993 pour souligner la contribution notoire d’une personne ou d’un groupe à la promotion et à la défense de la laïcité au Québec, le Prix Condorcet-Dessaulles est attribué à chaque année par le MLQ. La liste des lauréats précédents peut être consultée ici. (4 février 2024).


Capsules vidéo sur la Laïcité
du Rassemblement pour la laïcité

Cette initiative a été réalisée grâce à l’appui financier de la Direction de la laïcité, grâce au Programme d’appui à la laïcité. Première capsule capsule vidéo, sur le site Facebook du RPL.
Qu’est-ce que la laïcité ? D’où vient cette idée ? À quel moment est-elle apparue dans l’Histoire ?
On peut aussi la voir sur le site Instagram du RPL.

Deuxième capsule: plongez au cœur du concept de laïcité en explorant ses
principes fondamentaux
et ce qu’ils sous-tendent sur le site Facebook du RPL.
On peut aussi la voir sur le site Instagram du RPL.

Troisième capsule capsule vidéo, sur le site Facebook du RPL.
Pour mieux comprendre pourquoi la loi fait de la question des signes religieux une priorité.
On peut aussi la voir sur le site Instagram du RPL. (9 février 2024)


Colloque L’Éducation à la Laïcité, une nécessité démocratique





















La philosophe française Catherine Kintzler sera avec nous à Québec dans le cadre d’un colloque qui se prépare et portant sur L’ÉDUCATION À LA LAÏCITÉ – UNE NÉCESSITÉ DÉMOCRATIQUE. Catherine (à gauche sur la photo) a rencontré une de nos organisatrices ( Marie-José DesRivières ) à Paris pour échanger sur le contenu du colloque. Ce colloque aura lieu les 5 et 6 avril 2024. À suivre! (7 février 2024).


Le gouvernement Legault s’apprête à renouveler la protection de la Loi sur la laïcité de l’État

En plus du Parti Québécois, la CAQ pourrait compter sur l’appui surprise des solidaires de Gabriel Nadeau-Dubois. Pour lire la suite de l’article de Geneviève Lajoie, sur journaldequebec.com (7 février 2024)


Avis de convocation de l’Assemblée générale
du Mouvement laïque québécois

L’assemblée générale du Mouvement laïque québécois se tiendra
le dimanche 28 janvier 2024 à 13h30
au Centre humaniste du Québec, 1225, boulevard St-Joseph Est, Montréal

Notez qu’il s’agit de l’assemblée générale de 2023 qui été retardée à janvier 2024 en raison de disponibilité des administrateurs.
Ordre du jour
1. Adoption de l’ordre du jour
2. Adoption du procès-verbal de l’assemblée générale de 2022 (remis sur place)
3. Rapport du président
4. États financiers (remis sur place)
5. Actions juridiques: contestation de la Loi sur la laïcité de l’État et plainte contre le Conseil de la magistrature du Québec
6. Présentation du programme du colloque Éducation à la laïcité, 5 et 6 avril
7. Élections au conseil d’administration
Tous les postes d’administrateurs sont en élection, y compris celui de la présidence. Les candidatures peuvent être annoncées à l’avance (à info@mlq.qc.ca) ou présentées sur place. Il est aussi possible d’adhérer au MLQ au moment de l’assemblée.
L’assemblée générale est également le moment du renouvellement de votre adhésion. (30 novembre 2023).

Trahis par une Église à la richesse insoupçonnée

Les victimes présumées de l’Église catholique au Québec demandent justice. Mais aura-t-elle les moyens de les indemniser si jamais les tribunaux leur donnent raison? Enquête a découvert que les organisations visées par des actions collectives détiennent près de 2 milliards en actifs. Pour lire la suite de l’article de Sylvie Fournier, Daniel Tremblay et Benoit Michaud, sur ici.radio-canada.ca. (25 janvier 2024)


Actualités 2023


Actualités 2022


Actualités 2021


Actualités 2020


Actualités 2019


Actualités 2018


Actualités 2017


Actualités 2016