Accueil : actualités en 2023

200 personnes réclament l’abolition du poste d’Amira Elghawaby

Plus de 200 personnes, dont le sociologue Guy Rocher et la militante d’origine saoudienne Ensaf Haidar, ont signé une lettre destinée au premier ministre Justin Trudeau. Ils demandent non seulement la démission d’Amira Elghawaby, mais aussi l’abolition du nouveau poste de représentante spéciale à la lutte contre l’islamophobie. Pour lire tout l’article de Mylène Crête paru dans lapresse.ca (6 février 2023)


Lutte contre l’ « islamophobie » ou contre la laïcité?
Le MLQ demande le renvoi d’Amira Elghawaby et l’abolition de son poste

Alors que les appels à la démission ou au congédiement d’Amira Elghawaby en tant que « représentante spéciale du Canada chargée de la lutte contre l’islamophobie » se sont multipliés, bien peu se sont penchés sur le fond du problème qui est la nature même de ce poste. Pour lire toute la déclaration de Daniel Baril, Président du Mouvement laïque québécois (5 février 2023)


Lettre de Daniel Baril au Premier Ministre sur la nomination d’Amira Elghawabi

Monsieur le Premier ministre,
C’est avec consternation que le Mouvement laïque québécois a appris la nomination récente d’une activiste religieuse au poste de conseillère spéciale en matière d’islamophobie et d’antiracisme. Comme vous le saviez avant de la nommer à ce poste, Mme Amira Elghawaby a rempli pendant plusieurs années des fonctions de direction au Conseil national des musulmans canadiens. Cet organisme a combattu la loi québécoise sur la neutralité religieuse en 2017 et est présentement activement engagé dans la contestation judiciaire la Loi sur la laïcité de l’État, une loi démocratique et rassembleuse adoptée par l’Assemblée nationale du Québec. Pour lire toute la lettre de Daniel Baril, président du Mlq au Premier ministre Justin Trudeau (4 février 2023)


Le Mouvement laïque québécois réclame le départ d’Amira Elghawaby et l’abolition de son poste

«C’est clair que cette personne-là n’a pas la crédibilité pour gérer et traiter les relations entre les différentes communautés et peuples au Canada. Son mépris à l’égard du Québec est manifeste», s’est exclamé en entrevue avec La Presse, le président du Mouvement laïque québécois (MLQ), Daniel Baril. Pour lire tout l’article d’Alice Girard-Bossé sur le site de lapresse.ca (5 février 2023)


Le Conseil de la magistrature déroge aux exigences de la laïcité

La Loi sur la laïcité de l’État stipule, à l’article 5, que le Conseil de la magistrature doit établir des règles visant à ce que les principes de la laïcité énoncés dans la loi soient respectés dans les tribunaux relevant de sa juridiction. Cela concerne entre autres les juges de la Cour du Québec, du Tribunal des droits de la personne, du Tribunal des professions et des cours municipales ainsi que le décorum des salles d’audience. Pour lire tout l’article d’opinion de Daniel Baril, président du Mlq sur le site de lapresse.ca (2 février 2023)


Quand les juges font de la politique avec la Loi sur la laïcité de l’État

Le principe de la séparation des pouvoirs entre les branches législative, exécutive et judiciaire de l’État est un élément essentiel de notre constitution. Il exige que « les tribunaux et le Parlement s’efforcent de respecter leurs rôles respectifs dans la conduite des affaires publiques » et que le Parlement puisse « exercer ses activités législatives libre de toute ingérence de la part d’organismes ou d’institutions externes, y compris les tribunaux », comme le rappelait la Cour suprême dans l’affaire Vaid (2005). Pour lire tout l’article d’Étienne-Alexis Boucher et François Côté, le premier est président de Droits collectifs Québec et le second est avocat, paru dans ledevoir.com (1er février 2023)


Le Conseil de la magistrature du Québec n’a pas révisé ses codes de déontologie

Le Conseil de la magistrature du Québec n’a « pas jugé utile » de modifier les codes de déontologie applicables aux juges de la Cour du Québec, aux juges de paix magistrats et aux juges municipaux dans la foulée de l’entrée en vigueur de la Loi sur la laïcité de l’État (loi 21) il y a trois ans et demi.
« Les objectifs sous-jacents aux exigences de la laïcité, soit la neutralité et l’impartialité, constituent déjà des devoirs déontologiques inclus dans ces codes de conduite », a conclu le Conseil de la magistrature, après avoir consulté les professeurs de droit Christelle Landheer-Cieslak et de philosophie Jocelyn Maclure. Pour lire tout l’article de Marco Bélair-Cirino, paru dans ledevoir.com (1er février 2023)


Application de l’article 5 de la Loi sur la laïcité de l’État

Le Mouvement laïque québécois me donne mandat de vous transmettre, à titre de ministre responsable de l’application de la Loi sur la laïcité de l’État (ci-après la « Loi ») la présente demande d’intervention en vue de l’application et du respect de l’article 5 de la Loi par le Conseil de la magistrature présidé par madame la juge en chef Lucie Rondeau. Pour lire tout l’avis de Luc Alarie, avocat du Mlq au ministre Jean-François Roberge, ministre responsable de la Laïcité (1er février 2023)


Québec appelle le Conseil de la magistrature à prendre acte de la loi 21

Le Conseil de la magistrature du Québec fuit ses responsabilités en refusant de donner suite à l’interdiction du port de signes religieux par les personnes en position d’autorité au sein de l’État inscrite dans la loi 21, est d’avis le gouvernement Legault. Pour lire tout l’article de Marco Bélair-Cirino sur le site de ledevoir.com (1er février 2023)


Le volume de Marie-Claude Girard, La petite histoire de la Loi sur la laïcité de l’État et de sa contestation juridique, sous l’angle de l’égalité des sexes au Québec, sera présenté et mis en vente lors de 3 rendez-vous.
mardi 7 février en Outaouais
mercredi 8 février à Montréal, Librairie Le Port de Tête
jeudi 16 février à Québec librairie-café Le Mot de Tasse


Le Conseil de la magistrature du Québec refuse de se soumettre à la Loi 21

le MLQ demande l’intervention du ministre Jean-François Roberge Montréal, le 1er février 2023 – Le Mouvement laïque québécois (MLQ) demande expressément au ministre responsable de la laïcité, Jean-François Roberge, de rappeler au Conseil de la magistrature du Québec (CMQ) son obligation de se conformer à l’article 5 de la Loi sur la laïcité de l’État. Cet article commande au CMQ d’établir des règles traduisant les exigences de la laïcité de l’État et d’assurer leur mise en oeuvre notamment pour assurer la neutralité « de fait et d’apparence » des tribunaux. Pour lire tout le communiqué du Mlq au ministre Jean-François Roberge, ministre responsable de la Laïcité (1er février 2023)


Pour lire tout le Le document du Conseil de la magistrature du Québec (1er février 2023)


Trudeau nomme une militante qui a dépeint les Québécois comme «antimusulmans»

Une journaliste et militante des droits de la personne, Amira Elghawaby, qui a déjà écrit que les Québécois semblaient «influencés par un sentiment antimusulman», vient d’être nommée comme représentante spéciale de la lutte contre l’islamophobie par le gouvernement de Justin Trudeau. Cette décision ne passe pas auprès de Québec, qui demande des excuses à Mme Elghawaby. Pour lire tout l’article de Mylène Crête et Hugo Pilon-Larose, sur le site de lapresse.ca. (26 janvier 2023)


De ÉCR à CCQ: quel progrès?

Maintenant que la décision a été prise par le ministère de l’Éducation du Québec de mettre de côté l’actuel programme Éthique et culture religieuse et de le remplacer par le nouveau programme Citoyenneté et culture québécoise, à quel progrès et à quelles améliorations doit-on s’attendre?
Voici trois capsules vidéo sur le thème du passage du cours ÉCR au cours CCQ suite à la décision du MEQ de réformer ce programme scolaire.
Épisode 1 (11 janvier 2023)
Épisode 2 (13 janvier 2023)
Épisode 3 (16 janvier 2023)
Nadia El-Mabrouk y répond à plusieurs de vos interrogations.
Lire tout le communiqué du RPL (9 janvier 2023)
Lire l’article de Nadia El-Mabrouk paru dans lapresseplus (10 janvier 2023)


Lancement de Stillbirth, The Failure of Secularism in the English-Speaking World

How Anglo Ethnocentrism, French Postmodernism and Fashionable Nonsense have Neutralized Secularism par David Rand — Avant-propos de Nina Sankari
En français: Mort né, L’échec du sécularisme dans le monde anglophone
Mercredi 18 janvier 2023 à 18h
Librairie Le Port de tête

262 Avenue du Mont-Royal Est, Montréal
Métro Mont-Royal
Le livre est en anglais, le lancement en anglais et en français
Le livre sera disponible à la librairie environ une semaine avant le lancement. (30 décembre 2022)

Transcription en français de la vidéo de David Rand et
vidéo du discours au lancement du Livre de David Rand, présentation de Michel Caron, vidéo de Jean-Paul Lahaie. (27/1/2023)


Actualités 2022


Actualités 2021


Actualités 2020


Actualités 2019


Actualités 2018


Actualités 2017


Actualités 2016