Accueil

Christiane Pelchat, lauréate du prix de la laïcité Guy-Rocher 2022

Le ministre responsable de la Laïcité, M. Simon Jolin-Barrette, a remis, aujourd’hui, le prix de la laïcité Guy-Rocher à Mme Christiane Pelchat lors d’une cérémonie qui s’est tenue aux Archives nationales du Québec, à Montréal. Pour lire le communiqué du gouvernement (29 juin 2022)


Voici le cours de citoyenneté qui remplacera celui d’Éthique et culture religieuse

Le programme du nouveau cours, qui va remplacer Éthique et culture religieuse, sera mis à l’essai dans une vingtaine d’écoles secondaires de la province dès la rentrée. Pour lire tout l’article de Daphnée Dion-Viens paru dans journaldequebec.com (29 juin 2022)


Lettre de Doug Thomas aux députés

Dear Member of Parliament: Our Secular Humanist community is very disappointed that Members of the House of Commons have chosen to ignore the fundamental right to freedom from religion confirmed by the Supreme Court of Canada in 1984 (Big M Drugs v. Crown). Pour lire toute la lettre de Doug Thomas, président de Secular Connexion Séculière, et sa version en français. (18 mai 2022)

Échange de courriels entre Doug Thomas et Daniel Baril (19 mai 2022)


Le Canada n’est donc pas un État laïque?

Au Canada, pays dont la Constitution reconnaît l’existence et même la suprématie de Dieu, le gouvernement fédéral peut agir à l’encontre des décisions de sa Cour suprême en toute légalité. C’est ce qui vient à nouveau d’être illustré avec le déplorable vote sur le maintien de la prière à la Chambre des communes. Pour lire tout l’article d’opinion de Daniel Baril, président du Mouvement laïque québécois paru sur le site ledevoir.com (14 mai 2022)


La prière demeure aux Communes

Une écrasante majorité de députés fédéraux ont voté en faveur du maintien de la prière avant le début de chaque séance de la Chambre des communes.
Le MLQ continuera de dénoncer cette pratique discriminatoire et contraire au principe de neutralité religieuse de l’État. Pour lire tout l’article d’Antoine Trépanier paru sur le site ledroit.com (11 mai 2022)


L’archevêque de Gatineau ne «tient pas» à la prière aux Communes

Bientôt, la Loi sur la laïcité de l’État sera à nouveau débattue en cour. L’archevêque de Gatineau ne croit pas que la prière récitée par le président de la Chambre des communes avant le début des travaux quotidiens est nécessaire et considère qu’un moment de silence «serait très bien»… Au bout du fil, Daniel Baril n’en revient pas. «Ils vivent sur une autre planète ! Tous les jours, il y a des attaques contre la laïcité au Québec. Où ont-ils la tête ceux qui disent que ce n’est pas un enjeu ?», lance-t-il. Pour lire tout l’article d’Antoine Trépanier paru sur le site ledroit.com (11 mai 2022)


La Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal est heureuse d’organiser une soirée-bénéfice pour soutenir le Mouvement laïque québécois.

Venez nous rejoindre à la Maison Ludger-Duvernay ou en ligne. (17 mars 2022)


Des écoles ayant des pratiques religieuses sont subventionnées: le Québec pratique-t-il une vraie laïcité?

Pour écouter toute l’entrevue de Daniel Baril avec Sophie Durocher sur qub.ca (12 avril 2022)


Des écoles religieuses dans un Québec laïque

Malgré les débats sur la laïcité au Québec qui ont culminé avec l’adoption de la loi 21, le gouvernement continue de subventionner une cinquantaine d’écoles qui maintiennent des pratiques religieuses explicites, a pu établir Radio-Canada.
De confession protestante évangélique, l’école L’Eau vive, à Québec, est dotée d’une mission éducative « centrée sur les valeurs bibliques » et son personnel est de foi évangélique. Le Collège de Lévis, lui, enseigne les valeurs chrétiennes, notamment au moyen d’activités de pastorale. À Montréal, l’École de la synergie, anciennement Les Écoles musulmanes de Montréal, offre des cours d’étude du Coran et d’éducation islamique à ses élèves. Le voile n’y est pas obligatoire. Pour lire tout l’article de Laurence Niosi paru sur le site de radio-canada.ca (12 avril 2022)


La loi sur la laïcité de l’État marque un progrès pour la société

Bientôt, la Loi sur la laïcité de l’État sera à nouveau débattue en cour. Au crépuscule de ma vie et à l’occasion de mes 88 ans, permettez-moi d’appuyer publiquement cette loi amplement justifiée et visant un meilleur vivre-ensemble. On accuse la loi 21 d’être contre les religions. Elle est pourtant un instrument de paix, car la laïcité unit alors que les religions divisent. L’Histoire le prouve. Ceux qui sont contre la loi 21 font passer les religions avant la laïcité par ignorance. Pour lire tout l’article d’opinion d’Andréa Richard paru sur le site de radio-canada.ca (6 avril 2022)


Ottawa finance-t-il la contestation de la loi 21? Oui et non

Les principaux adversaires de la Loi québécoise sur la laïcité de l’État n’ont pas eu accès au programme de contestation judiciaire, mais un organisme fédéral a déjà payé 100 000 $ en frais d’avocats dans ce dossier. Pour lire tout l’article de Daniel Leblanc paru sur le site de radio-canada.ca (28 mars 2022)


Pourquoi interdire les signes religieux aux enseignants?

On le sait, depuis la réaffectation à Chelsea d’une enseignante du primaire qui enfreignait sciemment la loi 21 lui interdisant de porter son hijab en classe, la question semble résolue par ses détracteurs avant même d’avoir était posée ; cette loi serait indéfendable, odieuse, islamophobe. Justin Trudeau s’est indigné, sans trop s’embarrasser des faits ou d’esprit de finesse, que cette enseignante «perde son emploi parce qu’elle était musulmane», et c’est afin de «protéger les communautés racisées contre la discrimination» que plusieurs villes au Canada financent désormais la bataille juridique des opposants à la loi. Pour lire tout l’article d’opinion de François Dugré, professeur de philosophie au Cégep de Saint-Hyacinthe, paru dans lapresseplus.ca (21 mars 2022)

Et aussi l’entrevue de François Dugré avec Sophie Durocher sur la radio de Qub.ca (24 mars 2022)

De l’illégalité du financement de la contestation de la Loi 21 par des villes canadiennes

Avec l’aide de l’organisme Justice pour le Québec, créé par l’historien Frédéric Bastien, M. Louis Labrecque, un citoyen torontois, vient d’intenter un recours judiciaire contre sa ville dans le dossier du financement par Toronto de trois organismes qui contestent la Loi sur la laïcité de l’État (Loi 21) au Québec. Pour lire tout le communiqué des 9 signataires (22 mars 2022)


Droit des femmes et laïcité

« Partout dans le monde, et en particulier au Québec, l’émancipation des femmes n’a pu se faire sans leur émancipation des religions », voilà ce qu’affirmait la regrettée féministe universaliste Diane Guilbault en 2019. Ainsi, en assurant la neutralité religieuse des fonctionnaires en position d’autorité, la Loi sur la laïcité de l’État du Québec (loi 21) apporte un jalon essentiel au droit des femmes à l’égalité. Pour lire tout l’article de libre opinion de Marie-Claude Girard, retraitée de la Commission canadienne des droits de la personne, paru dans ledevoir.com (8 mars 2022)


Pas de signes religieux chez les avocats en France

La plus haute juridiction française a donné raison à l’Ordre du barreau de Lille qui a adopté un règlement stipulant que «l’avocat ne peut porter avec la robe ni décoration, ni signe manifestant ostensiblement une appartenance ou une opinion religieuse, philosophique, communautaire ou politique, déclare la cour de cassation. (…) Chaque avocat dans l’exercice de ses fonctions de défense et de représentation se doit d’effacer ce qui lui est personnel au profit de la défense de son client et du droit». Pour lire tout l’article paru sur marianne.net (2 mars 2022)


Voile: «Nous, avocats, ne voulons pas d’une justice communautariste, obscurantiste»

«Accepter le port du voile au sein de notre institution serait accepter que la religion prime l’œuvre de justice. Nous ne pouvons admettre un tel symbole. Seul le port de la robe doit prévaloir, symbole d’autorité, de neutralité et de dignité de la justice, valeurs communes aux gens du palais.» Pour lire tout l’article paru paru sur marianne.net. Voilà un exemple que devrait suivre le Barreau du Québec. Précisons qu’au Québec l’interdit du port de signes religieux par les avocats dans la loi 21 ne s’applique qu’aux avocats du gouvernement. (28 février 2022)


Grand prix de la laïcité : Nadia El-Mabrouk

Mardi 15 février 2022 à 19h, événement en ligne du Rassemblement Pour Un Pays Souverain pour la remise du Prix Omer-Héroux à Réjean Tremblay et du Grand prix de la laïcité à Nadia El-Mabrouk déjà récipiendaire du Prix Condorcet-Dessaulles en 2018. Avec Lucien Bouchard, Louis Robichaud et Benoît Roy. Pour lire toute l’information, et pour acheter un billet (10 dollars). (10 février 2022)

Plaidoyer pour la laïcité

Mon engagement pour la laïcité a débuté avec le projet de Charte du Parti Québécois. Exiger des employés de l’État de ne pas afficher leur religion dans l’exercice de leur fonction me paraissait relever du simple bon sens. Mais les attaques démesurées contre le Québec qui en ont découlé m’ont choquée. Pour lire la suite l’article de Nadia El-Mabrouk sur lautjournal.info (18 février 2022)


Appui à la laïcité : comparer « les vraies affaires »

Dans sa chronique du 19 janvier dernier titrée Les vraies affaires, Francine Pelletier se fonde sur un sondage commandé par l’Association d’études canadiennes (AEC) pour affirmer que « les Québécois ne sont plus que 55 % (59 % chez les francophones) à appuyer [l’interdiction des signes religieux chez les enseignants] alors qu’ils étaient 64 % lors d’un sondage en septembre ». Pour lire la suite de la réponse de Daniel Baril, président du Mouvement laïque québécois, qui n’a pas été publié par Le Devoir. (31 janvier 2022)


Une attaque biaisée de La Presse contre la laïcité

La Presse publie aujourd’hui un éditorial et un reportage dans lesquels elle accuse le gouvernement québécois de vouloir orienter la recherche universitaire en faveur de la laïcité. En décembre dernier, Québec a en effet annoncé la mise sur pied d’un programme d’appui à la laïcité doté d’un budget annuel de 100 000$. Soit. Parallèlement toutefois, le journal ne dit absolument rien sur toute la recherche anti-laïcité qui se fait dans nos universités. Prenons par exemple la chaire de recherche Droit, religion et laïcité, de la Faculté de droit de l’Université de Sherbrooke, qui est notamment financée par le Québec. Pour lire la suite du blogue de Frédéric Bastien sur le site de journaldequebec.com. (21 janvier 2022)

Quand la CAQ écorche la liberté universitaire, l’article de Philippe Mercure dans plus.lapresseplus.ca (21 janvier 2022)

Un programme de recherche fait sourciller des experts, article de Lila Dussault dans lapresse.ca (21 janvier 2022)


La censure des propos du Dr Emil par le CMAJ justifie la loi 21

Un nouveau cas de culture du bannissement a fait les manchettes ces dernières semaines. Un médecin à l’hôpital de Montréal pour enfants et professeur de pédiatrie à l’Université McGill, le Dr Sherif Emil, a dénoncé la publication, en couverture du Canadian Medical Association Journal (CMAJ), d’une photo présentant une fillette de quatre ou cinq ans portant un hidjab. Pour lire la suite de la lettre ouverte de Daniel Baril, président du Mlq, sur le site de journalmetro.com. (4 janvier 2022)


Actualités 2021


Actualités 2020


Actualités 2019


Actualités 2018


Actualités 2017


Actualités 2016