Accueil

Notre mission
Le MLQ est un regroupement fondé en 1981, indépendant de toute affiliation à un parti, ouvert aux citoyennes et citoyens de toute croyance ou confession, qui partagent le même objectif fondamental, celui de la laïcisation complète de l’État et des institutions publiques du Québec. Ultimement, le MLQ veut contribuer à l’instauration au Québec d’une république démocratique laïque. Pour en savoir plus…


Afghan et musulman, le Québec m’a conquis
Conférence de Zabi Enâyat-Zâda organisée par le Mouvement laïque québécois le 21 février 2017, au Centre humaniste du Québec.
Compte rendu de la conférence …


Sur l’attaque de la mosquée de Québec
Entrevue de Daniel Baril par Victor Teboul de Tolerance.ca (2 février 2017).


Condamnation de l’attentat contre la mosquée de Québec et soutien aux victimes
Le Mouvement laïque québécois condamne sans réserve l’odieux attentat commis contre la mosquée de Québec connue pour sa tolérance face aux provocations reçues antérieurement.
Quelles que soient les allégeances religieuses, politiques ou nationales des tueurs, aucun motif ne saurait justifier un tel geste. Par essence, la laïcité va de pair avec la liberté de religion et la liberté de conscience et rejette toute forme d’intolérance religieuse ou raciale tant entre les groupes sociaux qu’à l’intérieur de ceux-ci.
Nous invitons tous les militants laïques et tous les citoyens à condamner sans réserve une telle dérive qui ne pourra qu’aggraver les conflits sociaux.
Le MLQ désire exprimer son soutien à toutes les personnes éprouvées par cette tuerie et ses plus sincères condoléances à toutes les familles des victimes.
Les administrateurs du Mouvement laïque québécois


Poursuite contre Djemila Benhabib: l’école musulmane de Montréal déboutée
L’article de Christiane Desjardins de la Presse.


Pétition pour le respect de la laïcité
La Fédération nationale de la Libre Pensée en France lance cette pétition.
A l’occasion du 9 décembre 2016, jour anniversaire de la promulgation de la loi de 1905 de Séparation des Églises et de l’État : appel des laïques pour le respect de la laïcité.
C’est peu de dire que la laïcité va mal : malmenée, manipulée, vilipendée, on n’ose plus s’affirmer laïque par peur des amalgames et des contresens. Principe de paix, elle serait devenue sujet de discorde. Principe d’unité par-delà les différences, on lui assigne des fins identitaires.
L’extrême-droite, de tradition pourtant anti-laïque depuis toujours, veut s’approprier le mot pour mieux distiller son venin xénophobe. Hier les juifs, les arabes, aujourd’hui les musulmans. On ne peut se réclamer de la laïcité, quand on condamne les prières de rue, quand elles se font aux abords des mosquées, mais qu’on les soutient quand il s’agit de l’église Sainte Rita. On n’est pas laïque, quand on se fait le porte-parole des discours les plus réactionnaires du Vatican en appelant à la suppression du Planning familial.
Non, l’Islam ne serait pas par nature plus hermétique aujourd’hui à la laïcité que ne l’était le culte catholique en 1905. La laïcité n’a pas à s’adapter à une religion, de même qu’aucun croyant ne peut réclamer de droits particuliers. La République est séparée des religions, elle n’a pas à organiser les cultes.
Nous, militants laïques, par-delà parfois des divergences d’analyse, en appelons à la constitution d’un front commun autour des fondements de la laïcité républicaine, telle que définie par la loi de 1905. Être laïque, c’est reconnaître que l’État assure en même temps la liberté de conscience – croyant et non croyant – et le libre exercice des cultes. Être laïque, c’est affirmer que l’État ne doit reconnaître, salarier ou subventionner aucun culte. Par conséquent la République ne tranche pas parmi les cultes plus ou moins respectables : elle demeure indifférente dans la seule limite du respect de l’ordre public et des lois communes.
Ses Élus et représentants doivent conserver cette neutralité dans leurs fonctions. La République ne juge personne selon ses croyances ou appartenances présumées. Elle accorde à l’École publique la noble mission d’instruire les enfants : c’est par conséquent à elle que l’État doit accorder les fonds nécessaires aux défis que porte l’Ecole aujourd’hui.
Nous, militants de la cause laïque, appelons à la plus grande vigilance contre toute tentative de détourner la laïcité de ses objectifs. En cette date anniversaire de la loi de 1905, nous en appelons au respect plein et entier de ses principes fondateurs. La laïcité organise l’espace public et donne sens à la citoyenneté républicaine qui garantit la démocratie. Ce n’est ni une police de la pensée, ni une option philosophique parmi d’autres valeurs particulières.
La loi de 1905 est une loi de liberté qui permet toutes les autres libertés. Elle doit donc être préservée.
Nous vous appelons à contresigner la pétition en ligne massivement


Le dépôt de la pétition demandant le retrait du cours ÉCR à l’Assemblée Nationale
Le dépôt de la pétition à l’Assemblée Nationale par Jean-François Lisée
Le point de presse auquel Andréa Richard et Daniel Baril ont participé
Pour plus d’information sur le véritable contenu du cours ECR, procurez-vous le volume La face cachée du cours Éthique et culture religieuse dont vous trouverez des extraits de l’introduction sur le blogue suivant : https://voir.ca/daniel-baril/2016/08/26/la-face-cachee-du-cours-ethique-et-culture-religieuse/

100e vigile de soutien à Raif Badawi à Sherbrooke
Plus de 100 personnes à la centième veillée à la bougie pour Raif Badawi. Le MLQ a participé à cette 100e vigile, le 24 novembre devant l’Hôtel de ville de Sherbrooke.
Nous vous invitons également à signer la pétition pour la libération de Raif Badawi sur le site d’Amnistie internationale et de soutenir la campagne de financement de la Fondation Raif Badawi dédiée à la libération de M. Badawi.


Daniel Baril a été au Salon du Livre
Samedi 19 novembre, Daniel Baril a été au Salon du livre de Montréal de 14h à 15h au kiosque de Leméac (260) pour la promotion de : La face cachée du cours Éthique et culture religieuse.


Mémoires sur le projet de loi 62
Le mémoire complet du Mlq peut être téléchargé en cliquant ici.

Le mémoire complet de François Côté peut être téléchargé en cliquant ici.


Réplique collective au rapport du SHERPA
La réplique collective, à laquelle Daniel Baril a collaboré, qui réduit à néant le rapport bidon du SHERPA qui concluait que la religion est un facteur de prévention de la radicalisation.
l’article du Devoir.


Daniel Baril à Radio X sur le refus de la ministre Vallée d’entendre le MLQ
Vers 14h le jeudi 3 octobre, Daniel Baril a répondu aux questions de Richard Martineau à Radio X sur le refus de la ministre Vallée d’entendre le MLQ en commission parlementaire sur le projet de loi 62. Voici le lien pour l’émission de Richard Martineau. Il faut aller à 1h10m : ici


Daniel Baril à Radio Ville–Marie à 11h ce matin pour parler du cours ÉCR
Daniel Baril sera à Radio Ville–Marie (91,3) à l’émission de Mathieu Bock-Côté à 11h le lundi 31 octobre, pour parler du cours ECR. Le débat à l’émission de Mathieu Bock-Côté sur le cours ECR est maintenant en ligne : ici


Débat du cours ÉCR

Débat du cours ÉCR le lundi 24 octobre à 9h37 à l’émission Médium large de Radio-Canada Première. Daniel Baril a fait face à Jocelyn Maclure et Mireille Estivalèze. Andréa Richard y était aussi pour parler de la pétition pour le retrait du volet religieux. L’enregistrement de l’émission est disponible sur le site de l’émission.